Sur cette page, vous trouverez un résumé des dernières recherches scientifiques à partir de publications des journaux officiels. La plupart de ces recherches sont des conclusions pré-cliniques sur de petits groupes d'individus ou des observations sur des animaux, cet article ou nos produits ne sont absolument pas destinés à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir toute maladie. Consultez votre médecin traitant pour tout problème de santé.

La toxicomanie est l’incapacité de rester à l’écart de substances addictives permettant de se sentir « heureux » ou insensible à la douleur physique ou émotionnelle, etc … En dépit de dommages constants sur le corps et l’esprit, la récompense prend le dessus sur les effets secondaires rendant ainsi l’utilisateur accro. C’est une situation compliquée qui peut troubler particulièrement l’utilisateur et abîmer différents organes de son corps. La dépendance excessive par rapport à une substance chimique est ce qui définie l’addiction et c’est à ce moment (et même avant) qu’il devient urgent de consulter un profesionnel de santé.

Le CBD semble prometteur pour traiter l’alcoolisme

Qu’est-ce que l’alcoolisme?

L’alcoolisme est caractérisé par la consommation excessive d’alcool de manière régulière, cela est nocif pour votre santé et peut vous rendre malade et aller jusqu’à endommager vos organe (le foie est particulièrement ciblé). Certaines substances sont tellement addictives qu’une seule prise peut rendre les consommateurs accros les faisant totalement ignorer les effets secondaires terribles pour quelques heures de « défonce » durant lesquelles ils se sentiront bien. C’est la forme la plus sévère de l’incapacité de s’abstenir de prendre ce genre de composés chimiques dangereux. Il y a divers symptômes qui peuvent être devenir nocifs pour vous et qui peuvent finir par impacter votre famille et votre vie profesionnelle.

Qu’est-ce que le CBD?

Le CBD ou cannabidiol est un composé présent dans le chanvre ou la plante de cannabis et a des bienfaits thérapeutiques (selon des études) pour la santé et est extrait pour ses usages médicaux, il peut être mélanger à du THC ou d’autres molécules dans des médicaments permettant de traiter des addictions spécifiques (légaux sur ordonnance aux Etats-Unis, inderdits en France mais à l’étude actuellement jusqu’en 2022). Ces composés semble aider les personnes souffrant d’anxiété, de dépression et de douleur chronique ainsi que dans de nombreuses autres maladies similaires. De nombreux pays ont commencés à remarquer et à réaliser ses avantages et l’ont rendu légal alors que d’autres plus prudents (ex : La France) ont lancés des consultations et des études à l’échelle nationale pour évaluer l’efficacité des extraits de chanvre sur la santé des patients atteint de certaines formes de maladies. Les patients, souffrants de troubles anxieux et de dépression semblent aobtenir de bon résultats avec la prise de CBD (accompagné de THC).

Comment le CBD lutte contre la toxicomanie?

Effet opposé de ?9-tétrahydrocannabinol (THC) et cannabidiol (CBD)

En général, la toxicomanie est un trouble chronique qui se reproduit fréquemment et se caractérise par le besoin compulsif de consommer des drogues et/ou d’autres substances avec la perte de la capacité de contrôler la surconsommation. Le Cannabidiol (CBD), le deuxième composant majeur du cannabis est étudié par les scientifiques pour son implication dans diverses voies neuronales liées à la toxicomanie. Un nombre très limité de rapports précliniques suggèrent que le CBD puisse avoir des propriétés thérapeutiques sur la dépendance de cocaïne, d’opiacés, et d’agents psycho-stimulants. Étonnamment, certaines données préliminaires suggèrent qu’il peut également être permettre de surmonter la dépendance au cannabis et au tabac chez l’homme.

Plusieurs composés cannabinoïdes sont dérivés de la plante de marijuana et ont des effets thérapeutiques potentiels. Cependant, la plupart de ces agents ne font pas l’objet d’une enquête approfondie, malgré sa légalisation généralisée aux États-Unis et dans d’autres pays. Le tétrahydrocannabinol (THC) agit sur le mécanisme de la récompense (libération de la dopamine molécule du bien-être par le cerveau) tandis que le cannabidiol lui, semble agir sur un système différent (mais toujours endocannabinoïque) qui permet d’inhiber les comportements addictifs. En outre, les propriétés anxiolytiques du CBD et son effet secondaire minimal soutiennent sa viabilité potentielle comme option de traitement pour divers symptômes liés à la toxicomanie.

Dans un essai clinique récent, un total de 24 fumeurs qui souhaitaient arrêter de fumer ont reçu un inhalateur de CBD ou un placebo. Les personnes sous inhalateur CBD ont montré une réduction significative du nombre total de cigarettes fumées. Étonnamment le CBD a révélé l’efficacité, même au cours de la 1ère semaine de traitement. Le CBD peut également présenter les fonctions suivantes:

  • Il peut vous aider à augmenter le niveau de concentration pour un esprit receptif et réactif. Il peu aider à relâcher la tension et vous permettre d’être moins négatif sur les obsctacles de la vie. D’autres études ont démontrées que les pensées suicidaires constantes sont également freinées pour les utilisateur de l’huile de CBD (cette étude ne dis pas de quoi était constituée l’huile, contenait-elle du THC ? du CBD ? les deux ? d’autres cannabinoïdes ?).
  • Il semble également être efficace pour réduire les tendances à la paranoïa. Les toxicomanes sont sujets à des rechutes, même après un traitement minutieux. Le CBD semble également pouvoir être utile durant cette phase.

Il convient de noter que d’autres recherches sont encore nécessaires, car les enquêtes actuelles sur le CBD se concentrent principalement sur ses effets sur les opioïdes qui est un problème majeur aux Etats-Unis (et qui commence en France …). Il n’y a pour l’instant que très peu d’études sur d’autres drogues addictives comme l’heroïne, la cocaïne, le crack, les amphetamines, etc …

Potentiel thérapeutique du CBD dans l’alcoolisme

Etant donné que le CBD a montré l’efficacité dans la gestion et le traitement de divers comportements addictifs vers un certain nombre d’agents addictifs, il a également montré des effets prometteurs dans la gestion de l’alcoolisme.

Dans une étude récente menée afin de déterminer la crédibilité du CBD en tant que thérapie sur l’alcoolisme, Une expérience a comparée les résultats sur 8 souris, 3 personnes en bonne santé et 1 milieu de culture cellulaire (agar-agar, eau, minéraux…) Dans les modèles sur le milieu de culture et sur les rongeurs, le CBD a montré un effet neuroprotecteur contre les conséquences défavorables d’alcool sur le cerveau. Chez les rongeurs, Le Cannabidiol s’est avéré efficace pour réduire l’intoxication du foie à l’alcool. En outre, le CBD atténue le comportement de recherche d’alcool et de stress dûe au manque. Dans les études humaines, le CBD était bien toléré et n’interagissait avec aucun effet subjectif de l’alcool. En conclusion le CBD semble être une molécule potentielle prometteuse dans la gestion du trouble de la consommation d’alcool. Cela est encore plus vrai lorsque l’on voit le peu d’effet secondaire qu’entraine la prise de ce composé.

Mais il convient de noter qu’en raison du manque de recherche sur l’Homme, de nouvelles études précliniques et cliniques sur des humains sont nécessaire pour savoir si ces effets bénéfiques se traduisent substantiellement par des résultats cliniquement pertinents. Cela est nécessaire pour aboutir à un traitement sous la forme d’un médicament approuvées par les autorités Francaise (ce qui n’est pas le cas actuellement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et soumis aux Google Privacy Policy and Terms of Service apply.